L’examen

L'examen

Suite aux réformes du permis de conduire qui se sont succédées, l’épreuve pratique de l’examen du permis de conduire fait désormais le bilan de vos compétences et non plus un relevé de vos erreurs. Il s’agit donc d’avoir de bonnes pratiques afin de gagner un maximums de points.

Notation

L’examen est noté sur 31 points, et il en faut minimum 20 pour être reçu à l’épreuve. Attention, il est possible d’avoir le nombre de points nécessaire et d’échouer son permis en cas de faute éliminatoire. Pour exemple, toutes les erreurs qui nécessitent une intervention de l’inspecteur sur les commandes du véhicule sont éliminatoires.

Déroulement

L’épreuve pratique de l’examen du permis de conduire est évaluée par un expert : l’inspecteur du permis de conduire et de la sécurité routière.

D’une durée de 32 minutes, l’épreuve comprend :

  •  la vérification de la recevabilité des documents d’examen ;
  • l’accueil du candidat, la vérification de son identité et s’il a suivi une formation selon la formule de l’apprentissage anticipé de la conduite, de son attestation de fin de formation initiale ;
  • la présentation de l’épreuve par l’examinateur ;
  • l’installation au poste de conduite ;
  • les réglages du véhicule nécessaires avant le départ et réalisés par le candidat ;
  • une phase de conduite effective d’une durée minimale de 25 minutes ;
  • la réalisation d’un test de la vue ;
  • la réalisation de deux manœuvres particulières à tester en relation avec la sécurité routière ( exemple : un freinage pour s’arrêter avec précision et une manœuvre en marche arrière) ;
  • 3 questions portant sur la vérification d’un élément technique en relation avec la sécurité routière: à l’intérieur et à l’extérieur du véhicule, ainsi qu’une question sur concernant les premiers secours ;
  • la mise en action d’un accessoire ou commande d’accessoire en cours de circulation ;
  • l’établissement du certificat d’examen du permis de conduire.

Un enseignant de la conduite titulaire d’une autorisation d’enseigner accompagne les élèves pour l’épreuve pratique.

L’évaluation est basée sur des textes réglementaires et instructions précises qui en fixent les modalités. L’expert s’attache à valoriser les acquis comportementaux plutôt que les faiblesses. Il réalise ainsi un inventaire des points positifs et des points négatifs restitués par rapport à une compétence donnée en fonction d’une grille d’évaluation. Un échange entre l’expert et l’examiné peut s’instaurer au cours de l’épreuve.

À l’issue de l’épreuve, l’expert retranscrit de façon formelle ce bilan de compétences dans une grille d’évaluation.

Grille d'évaluation

Chaque compétence est évaluée selon le barème suivant :

E : Indique que vous avez commis une faute éliminatoire. L’examen du permis est obligatoirement raté.
0 : Le candidat n’a aucun point pour  mais n’a pas fait d’erreur éliminatoire = mauvais ou mal acquis
1 : Le candidat obtient 1 point = Moyen
2 : Le candidat obtient 2 points = Bien
3 : Le candidat obtient 3 points = Très bien

Nos conseils de réussite

Connaître et maîtriser son véhicule

Installation au poste de conduite : 2 points

Ici l’examinateur va contrôler si vous vous positionnez bien dans le véhicule.

Pour ne rien oublier le jour de l’examen, vous pouvez vous répéter autant de fois que nécessaire :

« Je règle le siège, le volant, le dossier, l’appuie-tête, les rétroviseurs de manière à avoir une bonne vison de mon environnement et être confort dans le véhicule. Je suis vigilant(e) à la distance entre le siège et les pédales, la hauteur et l’inclinaison de mon siège et la position de mes mains sur le volant. Je boucle ma ceinture et point mort. J’effectue ces vérification à chaque fois que je (re)monte dans le véhicule. »

Je vérifie que tous les passagers sont bien ceinturées. »

Vérification du véhicule : 3 points

L’examinateur cherche ici à vérifier vos connaissances. Cette évaluation est basé sur 100 groupes de 3 questions.  Pendant l’examen, l’instructeur vous demandera de marquer un arrêt et de vous donner les deux derniers numéro du compteur kilométrique: il s’agira du numéro de votre groupe de question. Chaque groupe comporte:

  • 1 question sur la vérification intérieure ou l’extérieure du véhicule
  • 1 question sur la sécurité routière
  • 1 question sur les notions élémentaires de premiers secours

L’apprentissage par cœur de ces questions est un bon moyen d’obtenir le maximum de point.

Manipulation des commandes : 3 points

Je vais montrer ici à l’examinateur que je suis capable faire fonctionner correctement l’ensemble des commandes du véhicule : le volant, la boite de vitesse, l’accélérateur, l’embrayage et le frein (pédale et moteur).

Mes mains sont correctement positionnées sur le volant, je change ma vitesse au bon moment.

Je connais la signification de tous les témoins d’alerte du tableau de bord et j’utilise les commandes accessoires (essuies glace, pare-soleil…) si besoin lors de ma conduite.

 

Appréhender la route

Prendre l'information : 3 points

Le candidat observe son environnement et recherche les indices lui permettant d’évoluer sans être surpris et sans surprendre les autres usagers.

  • Vers l’avant et latéralement: Le candidat recherche les indices proches et lointains situés dans le sens de la marche ou susceptibles de rencontrer sa trajectoire. Il prend en compte les éléments mobiles (autres usagers), fixes (signalisation, configuration des lieux, etc.) et aléatoires (état du sol, conditions atmosphériques, etc.).
  • Vers l’arrière (rétroviseurs): Le conducteur vérifie régulièrement la présence éventuelle d’autres usagers. Avant d’entreprendre une action et lorsque la situation l’exige, il prend ses informations à l’aide des rétroviseurs afin de s’assurer qu’il ne gênera pas ou ne surprendra pas un autre usager situé derrière lui.
  • En vision directe: Lorsque la configuration des lieux et la nature de l’action le nécessitent, il complète sa prise d’information par un contrôle en vision directe.

Il est INDISPENSABLE (vitale) de tourner votre tête pour les angles morts, et il est fortement conseillé d’accentuer vos mouvements de contrôle le jour du permis. Cela permet à l’examinateur de bien lui signaler votre prise d’information.

 

Adapter son allure en toute circonstance : 3 points

Tout en respectant les limitations de vitesse, le candidat est capable d’augmenter, de maintenir ou de réduire son allure en fonction de la configuration des lieux, du contexte de circulation et des conditions météorologiques. Néanmoins, il ne doit pas rouler à une allure susceptible de causer une gêne ou un danger pour les autres usagers.

Appliquer la règlementation : 3 points

Le candidat applique les règles contenues dans le code de la route, qu’elles soient ou non matérialisées par la signalisation.

Partager la route avec les autres usagers

Conduite autonome : 1 point

Il s’agit d’un parcours que vous devez effectuer en autonomie complète. La conduite autonome dure 5 minutes, qui peuvent être divisées. Il y a plusieurs possibilités :

  • Soit vous convenez avec l’inspecteur d’un endroit («l’église de Houssen, le Cora »  etc… ) que vous connaissez tous les deux, et vous vous y rendez par le chemin que vous souhaitez sans être guidé.
  • Soit l’inspecteur vous donne une grande direction que vous devez suivre, à l’aide des panneaux pendant 5 minutes («suivez la direction de Fribourg»).
Faire preuve de courtoisie : 1 point

Faire preuve de courtoisie en s’arrêtant pour laisser passer un usager. Faire un signe de la main pour laisser passer un piéton, faciliter le passage d’un bus, cela peut vous rapporter un point.
Attention toutefois, il faut que ce soit justifié et fait en toute sécurité. Il ne faut pas s’arrêter en catastrophe pour laisser passer quelqu’un, sans avoir contrôlé dans votre rétroviseur intérieur auparavant. S’il y a danger, il peut y avoir ajournement.

Maintenir les espaces de sécurité : 3 points

Si vous maintenez vos distances de sécurité, à l’arrêt, vers l’avant et latéralement lors des dépassements, vous pouvez gagner des points facilement.

Bonus

Conduite Economique : 1 point
  • Passez la 4ème vitesse, en ville à 50 km/h
  • Eteignez votre moteur lors des arrêts qui font suite aux manœuvres
  • Passez vos vitesses : accélérez franchement entre chaque, passez le rapport supérieur entre 2000 et 2500 tr/min.
  • Anticipez les ralentissements et les arrêts en lâchant l’accélérateur à l’avance
  • Essayez d’avoir une allure aussi constante que possible
    La conduite éco n’est pas prise en compte lors des voies d’accélération.

Des questions ? Plus d’informations ? Contactez-nous !

laurenceric@bbox.fr

Permanence télephonique du mardi au samedi de 9h à 19h.

AGENCE DE PREMERY

13, Grande rue

MARDI: 17h – 19h

SAMEDI: 9h – 12h

03.86.26.00.83

AGENCE DE CORBIGNY

20, Rue des Forges

MARDI: 17h – 19h

MERCREDI: 14h – 16h

VENDREDI: 17h-19h

SAMEDI: 14h – 18h

03.86.36.33.07